On vous révèle le contenu de la box Nagasaki !

Découvrez les 7 produits de la box Nagasaki, ici et maintenant!


Bah oui, parce qu'il faut bien faire un peu de marketing et publicité sans que vous remarquiez quoi que ce soit (ou presque pas), on vous en dit un peu plus sur le contenu de la première box régionale japonaise que l'on avait lancée fin 2020. Depuis, il y en a eu plusieurs autres...

Nagasaki japon box
La box Nagasaki

Vous nous direz « Pourquoi avoir choisi cette image pour représenter Nagasaki ? » Et on vous répondra que c'est parce que C’EST Nagasaki. Pour ne pas vous spoiler le contenu des box régionales, on illustre les régions concernées avec du paysage et de la spécialité locale.

Sur la photo de la box Nagasaki, vous pouvez apercevoir les charmantes petites îles autour des terres principales, et la baie de Nagasaki ville. En terme de bouffe, on a du « castella » et du « chanpon ». Deux des principales spécialités locales. Le castella est un gâteaux japonais à base de sucre, d’oeufs, de farine et de sirop de malt. Une sorte de sponge cake très populaire et très apprécié des japonais.

Pourquoi un nom pareil (castella, prononcé "kasutera") ? Tout simplement parce qu’il a été importé par les missionnaires portugais au XVIème siècle.

Castella
Castella

Vous vous demandez ce qu’est le « chanpon » ? Un plat succulent ! Voilà ! Bon ok…on vous raconte. Le « chanpon » est un plat à base de nouilles d’inspiration chinoise apparu durant l’ère Meiji.

Il s’agit de porc, de fruits de mer et de légumes que l’on fait frire dans du lard et dans une poêle. Une soupe à base d’os de poulet et de porc est ajoutée au tout. Ensuite, une variété de ramen spécifique au « chanpon » est ajoutée elle aussi. Les nouilles cuisent directement dans cette préparation. Oishii ! On vous le dit !

Chanpon
Chanpon

Sans transition, pourquoi avoir choisi "Nagasaki" pour la première box régionale ? Pour être honnête, ce n'est que pur hasard. On a tout simplement jeté les dés sur notre carte géante du Japon et "BIM !", c'est tombé sur Nagasaki.


Non, en réalité, Nagasaki était le lieu le plus lointain de notre point de départ. Donc le choix était évident de commencer par la fin et de mettre en avant la « dernière » destination de notre axe routier.

De plus, il s’agit d’une préfecture extrêmement inspirante et à l’histoire particulière. La ville de Nagasaki a été la première porte d’entrée du Japon pour le commerce avec l'occident. Elle a principalement été construite par les étrangers, notamment les portugais (d’où le « castella ») qui ont développé son activité portuaire au XVI siècle. On peut constater cette inspiration en regardant les bâtisses à l’allure très européenne.

Baie port Nagasaki Japon
Baie et port de Nagasaki

La population chrétienne y est conséquente bien qu’elle n’ait pas eu la vie facile à une certaine époque.

Sous le shogunat Tokugawa de nombreux martyrs y ont laissé la vie. Les chrétiens étaient torturés et tués, une persécution telle qu’ils vivaient cachés de terreur, et ce pendant 300 ans. Certains ont été crucifiés pour leur foi, infâme aux yeux du shogunat.

Une cathédrale est dressée en hommage aux martyrs chrétiens qui ont souffert en raison de leur foi.


basilique 26 martyrs du japon Nagasaki
Basilique des 26 Martyrs du Japon

Et les évènements ne s’arrangent pas par la suite puisque Nagasaki fut bombardée durant la seconde guerre mondiale, en 1945, 3 jours après l’explosion nucléaire d’Hiroshima, perdant pas moins de 35 000 de ses habitants.

Nagasaki a un triste passé que l’on peut ressentir dès que l’on pose un pied sur ses terres.


Ce que l’on ressent aussi, ou plutôt ce que l’on sent, sont les aguichantes effluves se dégageant des petits restaurants locaux. On vous a cité comme spécialités le « chanpon » et le « castella », maintenant place aux autres mets de l’île !


  • Le « sara udon » : un plat crunchy ! Il est composé de nouilles frites et croustillantes (on peut les choisir molles) accompagnées de chou frit, de germes de haricot, de porc ou alors de fruits de mer.

sara-udon nagasaki
Sara-udon
  • Le « shippoku » : Késako ? Nagasaki et la Chine ont une relation commerciale forte et très ancienne. Donc quoi de mieux que de faire un plat mêlant cuisine japonaise et chinoise ? On vous sert le « shippoku » sur un grand plateau. Il est composé de viandes, comme de la volaille et du gibier (oui, on mange du gibier au Japon, même si c'est assez peu connu du monde), du porc braisé, viande hachée et même du ragoût végétal. Un plat qu’on partage dans la bonne humeur !

Shippoku Nagasaki
Shippoku - Crédit photo : JapanTravel
  • Le crabe bleu d’« Ariake » : ce crabe est reconnaissable grâce à son torse à la forme et à la couleur très particulières. Il ressemble à un losange. On le pêche plus souvent dans la préfecture de Saga, voisine de Nagasaki. On le déguste grillé, bouilli ou encore en sashimi. Le crabe bleu est célèbre pour son goût de sucre et de beurre.

crabe bleu ariake japon
Crabe bleu d'Ariake
  • Les nouilles « udon » des îles Gôto : les udon de Gôto sont particuliers puisqu’ils sont étirés à l’huile de camélia et ensuite coupés à la faucille et séparés à la main. Un procédé de fabrication qui leur donne un goût plus que savoureux.

Udon
Udon
  • L'hamburger de Sasebo : « un burger ? Vous êtes sûrs ? » Oui, on est sûr. L’hamburger est bel et bien une spécialité de Nagasaki. Tout simplement parce qu’il est né autour de la base navale américaine de Sasebo. Et c’est même l’hamburger le plus célèbre du Japon ! A Nagasaki, chaque restaurant en propose sa version. Une multitude de possibilités s’offrent à nous pour s’en mettre plein le ventre !

hamburger de Sasebo Nagasaki
Hamburger de Sasebo - Nagasaki
  • Les « tenobe somen » de Shimabara : Les sômen sont des nouilles ultra fines étirées à la main. La particularité de celles de Shimabara est qu’elles restent moelleuses malgré l’épaisseur d’un fil de soie. Elles sont généralement consommées froides en été et chaudes, dans un bouillon, en hiver.

Tenobe somen Shimabara
Tenobe somen - Crédit photo : city.shimabara.lg.jp

Voilà vous en savez un peu plus sur les spécialités de Nagasaki.


« C’est bien beau tout ça…mais qu’est ce qu’il y avait dans les box Nagasaki ? Le suspense est insoutenable !», nous direz-vous… Aller ! Go ! On a dit qu’on vous révèlerait tout, alors on vous dit TOUT !


La box Nagasaki a été composée de façon à avoir des ingrédients typiques sous des formes inhabituelles. On a sélectionné les produits avec pas mal de difficulté à cause des possibilités très diverses et variées qui s’offraient à nous. Mais on est arrivé au résultat que voici, et vu les retours... on est très content du résultat :


Produit N°1 : le jus de shiso rouge

Vous avez sûrement déjà entendu parler du shiso, cette feuille qui ressemble à de la menthe. Le shiso peut être vert, rouge ou même bicolore. Le vert est généralement servi avec les sushis.

Le shiso rouge est à l’origine cultivé pour faire de l’huile à partir de ses graines, utilisée dans les cérémonies shintoïstes. On l’utilise également comme teinture, ayant de grandes propriétés colorantes, et pour fabriquer certaines laques japonaises. Elle est aussi devenue un produit médicinal très coûteux. Le prix de ses graines et fruits ont explosé depuis la découverte de ses vertus.

On peut considérer le shiso rouge comme un super-aliment. On ne pouvait pas passer à côté de l’occasion de vous faire découvrir ce jus incroyable ! On a donc trouvé une petite production de shiso à Nagasaki, qui fabrique des jus d’une qualité absolument incroyable. On espère que ce beau breuvage à la couleur betterave ravira votre palais :)


Produit number two : Ago sen, le snack au poisson volant

On fait un bref récap’ sur les senbei…Les senbei sont des snacks (incontournables) de riz gluant. Oui, de riz gluant. En gros c’est une pâte à mochi grillée ou cuite au four. Généralement, ils sont salés mais il en existe des sucrés. Les senbei les plus fréquemment consommés au Japon sont ceux au sésame, au nori (algue), à la crevette (ebi-sen) et à la sauce soja.

On ne pouvait pas ne pas en mettre dans cette box. Et quel enchantement ce fut de trouver une production locale qui confectionne des senbei avec la petite « touch » Nagasakienne !

Quel goût local pour ces senbei ? Le poisson-volant (ago) ! Peut-être que vous avez déjà vu des poissons-volants de vos propres yeux puisqu’ils vivent dans tous les océans. Néanmoins, ils restent majoritairement présents dans les eaux chaudes, tropicales ou subtropicales. Et le climat doux et les eaux tièdes de Nagasaki (et du Sud du Japon) se prêtent bien à leur épanouissement. C’était un bonheur de trouver des ago-senbei artisanaux avec, qui plus est, un emballage à l’allure très traditionnelle. On était sous le charme !


Produit N°3 : poudre de Shiitake

On ne vous présente pas le Shiitake, ce champignon typique du Japon, riche en vitamine B, C, fer et potassium qui booste le système immunitaire, lutte contre la fatigue et la nervosité, et on en passe.

A Nagasaki, on a trouvé un producteur qui le propose en poudre. Ainsi, plus de problème pour l’associer à toutes ses préparations et profiter de ses bienfaits à n’importe quel moment. On en met un peu dans ses yaourts natures, fromages frais, sur ses salades ou même dans son thé. Plus d’excuses pour ne pas prendre soin de sa santé !


Produit N°4 et 5 : poudre de Menamomi et thé au Nobudô

Le Menamomi et le Nobudô…Vous n’en avez jamais entendu parler ? Pas étonnant puisque ce sont des plantes assez méconnues…ou plutôt sous-exploitées. L’une fait partie de la famille des astéracées, l’autre est une plante grimpante de la famille des vignes.

Toutes deux ont des bienfaits éprouvés pour la santé. Rhumatismes, douleurs articulaires et musculaires, hypertension et mauvaise circulation n’ont qu’à bien se tenir ! Avec des plantes pareilles, on leur dit « bye bye ! » sans regret.

On a regroupé ces deux articles dans une même description car ils proviennent tous deux de la même production: un couple d’artisans à la retraite cultive ces plantes et les prépare sur commande afin de ne pas envoyer un produit qui aurait perdu de ses propriétés.


Produit N°6 : nouilles Fushi-men

Les fushi-men sont des nouilles. Pas les plus consommées au Japon car peu répandues, contrairement aux udon, soba et autres ramen. A base de farine de blé, elles ont la particularité d’être étirées à la main et coupées à la faucille. Cela leur donne cette forme particulière qui, à la cuisson, leur offre une texture intéressante qui va vous changer des nouilles habituelles. Vous pouvez les déguster chaudes ou froides, avec un bouillon ou en salade. A vos baguettes !



Produit N°7, le dernier : Chips de légumes healthy

Ici, rien de bien farfelu. Mais on reste dans le thème du « healthy » et du « made in Nagasaki » avec des chips de potiron japonais (kabocha). Comment des chips peuvent être bons pour la santé ? Tout simplement parce qu'ici, le produit n'est pas frit. Sans matière grasse, vous pourrez pleinement apprécier le goût et les bienfaits des légumes bio japonais. Un snack healthy, donc, qui plaira aux petits et grands.

Faites-vous plaisir sans modération, et sans culpabiliser, avec cet encas délicieux et sain !





Maintenant qu’on en a fini avec la révélation du contenu de la box « Nagasaki », on vous annonce une bonne nouvelle !

Vous avez particulièrement apprécié certains produits de votre box ? Ou vous avez tout simplement loupé la vente de la box « Nagasaki » ? Pas de problème, les articles sont disponibles individuellement en pré-commande ! Rendez-vous en boutique ou cliquez simplement sur les liens des produits dans cet article. Et si vous avez apprécié, partagez l’info autour de vous ! On vous récompensera avec un produit supplémentaire lors de votre prochaine commande de box régionale. Comment faire ? Rien de plus simple, partagez une photo de votre box ou produits régionaux sur instagram en nous en nous mentionnant : @nippon.shopper Merci pour votre confiance ! On se dit « à la prochaine box » ! よろしく〜

Posts récents

Voir tout